Jason Denayer, le p'tit gars qui monte, qui monte…

le
0

Vincent Kompany et Thomas Vermaelen blessés et en méforme, le Citizen Jason Denayer en a profité pour grappiller quelques minutes en équipe nationale belge. Mais le défenseur aux dreads a déjà fait mieux que simplement remplacer et pourrait rapidement revendiquer sa place dans le 11 des Diables rouges et de Manchester City.

Elle est peut-être là, la clé du réveil des Bleus dimanche dernier. Intraitable depuis le début de la rencontre, Jason Denayer quitte la pelouse à la 85e minute pour rejoindre son coéquipier et adversaire du jour Eliaquim Mangala sur le banc. Derrière, la France inscrit les deux buts qui atténuent quelque peu la défaite. Bien entendu, l'orgueil des Bleus et le relâchement des Belges n'y sont pas pour rien, mais la prestation du jeune Citizen est néanmoins à souligner. "Il a fait exactement ce qu'on a essayé de lui enseigner : des interceptions et de l'apport offensif, se réjouit Younes Zerdouk, un de ses anciens entraîneurs à la JMG Académie où il est resté entre 2008 et 2013. C'est vrai qu'il a concédé deux-trois pertes de balles qui auraient pu mettre les Belges en difficulté, mais sa prise de balle montre qu'il a confiance en lui."

Formé pieds nus


Pour Jason, tout débute à Ganshoren, une des communes de la ville de Bruxelles où il s'affilie dès huit ans. Doué, le gamin ne tarde pas à être repéré par le grand Sporting d'Anderlecht, jamais bien loin quand il s'agit d'attirer des pépites du coin. C'est deux ans plus tard que la JMG (Jean-Marc Guillou) Académie est créée et que ses différents scouts commencent à faire le tour des clubs du Royaume à la recherche de potentielles recrues. Lors du test réalisé à Anderlecht, Jason ne convainc néanmoins pas les observateurs. "Mais quand il a entendu qu'un de ses coéquipiers d'Anderlecht était passé chez nous, il a décidé de repasser le test à l'automne, sourit Zerdouk. C'est là que nous l'avons sélectionné." La JMG Académie ne fonctionne pas du tout comme les centres de formation classiques. Bien que liée au club du Lierse (actuellement en D2 belge), l'académie est une sorte de sport-étude où les jeunes s'entraînent pieds nus et ne jouent pas de compétition officielle. Zerdouk : "L'académie est une aventure humaine, mais tout se fait avec le ballon et est basé sur l'intelligence et le plaisir. On n'est pas en train de chercher absolument le résultat."

Quand Denayer arrive à Tongerlo, il a déjà une fameuse différence de taille par rapport à ses coéquipiers. Mais surtout, à l'époque, il est encore attaquant. "Nous étions persuadés qu'il avait plutôt le potentiel pour devenir défenseur, clame Zerdouk. On lui a donc demandé s'il était prêt à redescendre, et…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant