Japon : une autre centrale inquiète, tous les réacteurs contrôlés

le
0
EN DIRECT - Le gouvernement étudie désormais toutes les options pour réduire les émissions radioactives de la centrale de Fukushima, où l'eau de mer située à proximité s'est révélée 3355 fois plus radioactive que permis.

o Inquiétude autour d'une nouvelle centrale

La peur d'un «autre Fukushima» s'est emparée des habitants d'Onagawa, dont la centrale nucléaire ne fonctionne plus depuis la double catastrophe du 11 mars. Située dans la péninsule d'Ojika, à 120 kilomètres au nord des installations nucléaires en péril de Fukushima, cette centrale atomique est ressortie de la catastrophe avec des dégâts limités et un début d'incendie vite éteint. La vague du tsunami a pourtant atteint 15 mètres de haut dans cette ville, pulvérisant les habitations et allant jusqu'à faire dérailler les trains.

La société qui exploite la centrale, Tohoku Electric Power, assure aujourd'hui que ses trois réacteurs ne sont pas dangereux. La température du combustible est sous contrôle, affirme-t-elle, et le niveau des rayonnements est «relativement bas». Des déclarations qui ne suffisent toutefois pas à calmer l'anxiété des habitants, certains envisageant même de quitter les lieux.

L'inqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant