Japon-Un semblant de reprise après la récession

le
0
    par Tetsushi Kajimoto 
    TOKYO, 30 novembre (Reuters) - La production industrielle du 
Japon a augmenté pour le deuxième mois d'affilée en octobre et 
la croissance des ventes au détail a largement dépassé les 
attentes, deux indicateurs semblant attester d'une reprise 
économique modeste mais réelle. 
    Ils seront sans doute appréciés par la Banque du Japon (BoJ) 
après les médiocres dépenses des ménages et inflation de la 
semaine passée, statistiques qui étaient susceptibles d'inciter 
Tokyo à faire pression sur la banque centrale pour qu'elle donne 
un nouveau coup de pouce à l'économie. 
    La production industrielle a augmenté de 1,4% en octobre par 
rapport à septembre mais le marché attendait une progression de 
1,9%. Elle avait augmenté en septembre de 1,1%, suivant les 
données publiées lundi par le ministère du Commerce. La 
mécanique, l'automobile et l'électronique étaient à la pointe de 
cette croissance industrielle. 
    Les ventes au détail ont elles augmenté de 1,8% sur 12 mois 
à fin octobre, bien plus que le pourcentage de 0,8% attendu. 
Electroménager, automobile, alimentaire et confection ont 
soutenu cette croissance. 
    Les statistique de lundi vont à l'appui du sentiment des 
analystes qui estiment que l'économie nippone aura connu une 
modeste reprise durant le trimestre octobre-décembre en cours, 
après avoir subi une récession, définie techniquement comme deux 
trimestres consécutifs de contraction du PIB, imputable en 
particulier au ralentissement économique de la Chine. 
    "La production industrielle devrait se redresser 
progressivement, grâce au secteur de l'électrotechnique, 
reflétant une amélioration des livraisons portées par 
l'exportation; dans la mécanique en général, la contraction 
devrait prendre fin", commente Junichi Makino, chef économiste 
de SMBC Nikko Securities. 
    "Un temps clément et une hausse du nombre des touristes 
chinois ont été bons pour les ventes au détail, qui sont fermes 
depuis cet été en dépit d'un accès de faiblesse de certains 
éléments comme l'électroménager. Je pense que la consommation se 
redressera à mesure que le revenu réel des ménages 
s'améliorera". 
    Les industriels sondés par le ministère prévoient une hausse 
de la production de 0,2% en novembre et une baisse de 0,9% le 
mois suivant. Le ministère pour sa part continue de penser que 
la production est en dents de scie.  
    Les livraisons ont augmenté pour le second mois d'affilée en 
octobre, à un niveau qu'on n'avait plus vu depuis un an à peu 
près, ramenant ainsi les stocks à leur niveau le plus bas depuis 
un an.   
       
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant