Japon-UE : vers un libre-échange sous conditions

le
0
Bruxelles et Tokyo vont officiellement lancer des négociations commerciales, avec d'importantes clauses de sauvegarde pour l'automobile.

La France et ses partenaires de l'UE ont donné jeudi leur feu vert à des négociations avec le Japon en vue d'un accord de libre-échange, mais avec une solide réserve: une clause de sauvegarde qui viendrait, si nécessaire, abriter l'industrie sensible de l'automobile.

«Le mandat est clair et se trouve confirmé par tous les États membres», s'est réjoui le commissaire européen Karel de Gucht, à l'issue d'un rendez-vous des vingt-sept ministres du commerce international. Bruxelles voit dans le libre-échange un gisement de croissance appréciable pour se hisser hors de la crise. Après le Japon devrait venir le tour des États-Unis: Karel de Gucht et son homologue américain Ron Kirk doivent présenter un rapport de «faisabilité» dès le mois prochain.

La crainte d'une concurrence accrue

Un accord avec Tokyo permett...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant