Japon : Toshiba va vendre des légumes fabriqués dans une usine

le
0
Japon : Toshiba va vendre des légumes fabriqués dans une usine
Japon : Toshiba va vendre des légumes fabriqués dans une usine

Connu pour ses appareils électroniques ou ses réacteurs nucléaires, le conglomérat industriel japonais Toshiba va maintenant faire parler de lui dans le monde de... l'agriculture. Il vient en effet d'annoncer ce jeudi qu'il allait vendre des légumes fabriqués en usine. «Nous allons donner une nouvelle dimension à notre division de soins sanitaires», a expliqué Toshiba dans un communiqué. Le groupe s'apprête ainsi à produire des légumes sans pesticides ni autres substances chimiques dans une usine totalement close et aseptisée mais régie par un phénoménal appareillage électronique.

Toshiba, qui est aussi un spécialiste des équipements médicaux et gère son propre hôpital à Tokyo, veut, dit-il, contribuer à maintenir les hommes en bonne santé. Cela passe selon lui par l'absorption d'une nourriture saine, laquelle peut être fabriquée en usine sous certaines conditions technologiques.

C'est ainsi que Toshiba est en train d'équiper une usine inutilisée dans la banlieue de Tokyo pour la doter «d'éclairages fluorescents spéciaux optimisés pour la croissance des végétaux, d'un air conditionné qui maintient toujours la même température et un degré d'humidité constant, d'un dispositif de surveillance de l'état physique des plantes et d'équipements de stérilisation pour l'emballage des produits».

La délicate gestion de l'ensemble reposera sur des moyens similaires à ceux employés dans les usines de semi-conducteurs, une autre spécialité de l'éclectique groupe centenaire. «En minimisant l'entrée en contact de particules avec les produits, il est possible d'en augmenter considérablement la conservation en bon état», rappelle Toshiba.

3 millions de salades, épinards et autres légumes

Sur une surface de près de 2.000 mètres carrés, le groupe va produire l'équivalent de 3 millions de salades par an et approvisionner en laitues, épinards et autres légumes des supermarchés, supérettes et restaurants. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant