Japon-Shinzo Abe serait prêt à reporter une hausse de la TVA

le
0
 (Actualisé avec contexte) 
    TOKYO, 27 mai (Reuters) - Le Premier ministre japonais 
envisage de reporter le relèvement de la TVA, prévu à l'origine 
pour avril 2017, dans la crainte que la mesure n'entrave la 
fragile reprise de l'économie japonaise, ont dit vendredi 
plusieurs sources gouvernementales à Reuters. 
    Shinzo Abe pourrait repousser la mesure d'un à trois ans, 
ont déclaré trois sources au fait du dossier.  
    La décision devrait être annoncée dès le 1er juin, en 
clôture de la session parlementaire, selon le journal Asahi. 
    Le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga, a 
répété que la position du Premier ministre n'avait pas changé, 
et qu'une décision appropriée serait prise en temps et en heure. 
    La position officielle du gouvernement japonais reste que la 
hausse ne sera pas reportée, à moins qu'une crise financière 
majeure, comme celle de 2008, ou une catastrophe naturelle 
exceptionnelle, n'affecte le pays. 
    Mais dans un pays à la croissance fragile, avec un taux 
d'inflation négatif, de nombreux membres du gouvernement prônent 
un report de la hausse de la taxe afin de préserver la capacité 
du Japon à sortir de la déflation.  
    Devant ses homologues du G7, Shinzo Abe a évoqué jeudi des 
risques de crise similaire à celle de 2008, ce qui a provoqué 
des spéculations quant à un report du relèvement de la taxe. 
    Afin de déterminer la durée du report, Shinzo Abe a prévu de 
rencontrer dimanche son ministre des Finances Taro Aso, ainsi 
que Natsuo Yamaguchi, chef de file du Komeito, partenaire de la 
coalition au pouvoir, le lendemain, ont encore précisé les 
sources gouvernementales.  
    Shinzo Abe a relevé le taux de TVA de 5% à 8% au début avril 
2014, ce qui a eu pour conséquence le basculement du Japon dans 
la récession.  
    L'économie japonaise reprend depuis timidement des couleurs. 
Le produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie 
mondiale a progressé de 1,7% en rythme annualisé sur la période 
janvier-mars, ce qui marque un rebond par rapport à la 
contraction de 1,7% enregistrée au quatrième trimestre 2015. 
  
    
 
 (Takaya Yamaguchi; Julie Carriat et Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Patrick Vignal) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant