Japon : Shinzo Abe gagne du temps

le
0
Shinzo Abe (au centre), entouré de membres de son parti, le 13 décembre, devrait décrocher une majorité des deux tiers à la Chambre basse.
Shinzo Abe (au centre), entouré de membres de son parti, le 13 décembre, devrait décrocher une majorité des deux tiers à la Chambre basse.

"Cette élection sera difficile, chaque voix compte !" lance Shinzo Abe à ses supporteurs agglutinés sur la chaussée de Tokyo. Le Premier ministre fait le job, en enchaînant les meetings et bains de foule, lors de cette campagne éclair. Et tente de mobiliser les électeurs, pour contrer son principal adversaire... l'abstention. Le dirigeant conservateur s'apprête à remporter dimanche son pari, lancé le mois dernier, lorsqu'il a annoncé des élections anticipées, à la surprise de ses propres troupes du Pari libéral-démocrate (PLD). Déjà triomphalement élu en 2012, Abe devrait sortir vainqueur de ce nouveau scrutin, selon les derniers sondages. Il pourrait même décrocher une majorité des deux tiers à la chambre basse, lui permettant de se passer de coalition, selon un sondage du journal Mainichi. Une victoire sans suspense face à un Parti démocrate démobilisé, qui a abdiqué sans combattre. Par ce succès, Abe gagne une rallonge de deux ans pour démontrer aux sceptiques de plus en plus nombreux que ses Abenomics peuvent enrayer le déclin de la troisième économie mondiale. Le bulldozer conservateur pourrait rester aux manettes jusqu'en 2018, avec les mains libres."Le seul chemin"Pour le leader de la droite japonaise, la meilleure défense reste l'attaque. Alors que son pays a replongé dans la récession lors du troisième trimestre, Abe persiste et signe. "Les Abenomics sont le seul chemin !" a martelé son slogan de campagne. Avec en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant