Japon-Recrudescence de décollages d'urgence face aux menaces russes et chinoises

le
0

TOKYO, 20 janvier (Reuters) - Les avions de l'armée de l'air japonaise ont effectué l'an dernier un nombre exceptionnel de décollages d'urgence pour contrer les appareils chinois entrant dans son espace aérien, dans le Sud, et les bombardiers et avions espions russes qui testent les défenses du nord de l'archipel, a fait savoir mardi le ministère nippon de la Défense. Les vols de chasseurs chinois sont en recrudescence en mer de Chine orientale, où se trouvent les îles inhabitées administrées par Tokyo sous le nom de Senkaku et revendiquées par la Chine sous celui de Diaoyu. D'avril à décembre 2014, les avions japonais ont effectué 744 décollages d'urgence, soit 32% de plus que durant la même période en 2013, indique le ministère. Le nombre de décollages pour faire face à des avions chinois a atteint les 164 au dernier trimestre 2014, du jamais vu depuis qu'ils ont commencé à être comptabilisés en 1958. Au cours des trois derniers mois, les appareils japonais ont décollé à 369 reprises pour faire face à des avions russes, soit quatre fois plus qu'il y a 10 ans. L'île d'Hokkaido, dans l'extrême nord du Japon, est située à proximité de quatre îles de plus petite taille revendiquées par le Japon mais administrées par la Russie depuis 1945. Le contentieux territorial entre Moscou et Tokyo depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale a empêché jusqu'à présent la conclusion d'un traité de paix entre les deux pays. Cette recrudescence de survols par des appareils russes intervient au moment où le Japon réduit sa présence militaire à Hokkaido pour faire face à ce qu'il considère comme une menace plus immédiate, celle posée par une Chine qui fait preuve d'une assurance de plus en plus grande. Pour contrer cette menace-là, dans le sud-ouest de l'archipel, le Japon achète actuellement à Boeing BA.N des avions de transport de troupes de type Osprey, à décollage vertical, ainsi que des chasseurs furtifs F-35 à Lockheed Martin LMT.N , ou encore des véhicules d'assaut amphibies au britannique BAE Systems BAES.L . (Tim Kelly; Eric Faye pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant