Japon: pleurs et hourras pour remercier Apple de l'iPadAir

le
0
Japon: pleurs et hourras pour remercier Apple de l'iPadAir
Japon: pleurs et hourras pour remercier Apple de l'iPadAir

Pendant plusieurs jours, Takaaki Sasaki, a fait le pied de grue devant un magasin Apple à Tokyo, juste pour être le premier à s'offrir la dernière tablette "iPad Air", sa façon à lui de remercier la marque à la pomme qui lui a "changé la vie"Takaaki Sasaki n'était évidemment pas tout seul vendredi devant la boutique d'Apple du quartier huppé de Ginza pour le lancement de ce nouveau modèle, plus fin, plus léger, plus performant que le précédent. Comme lui des centaines de personnes s'étaient donné rendez-vous.Si pour cette mise en vente mondiale qui a démarré à Sydney, avec de longues files d'attente aussi, l'enthousiasme est un peu moindre que pour l'arrivée des nouveaux iPhone il y a quelques semaines, au Japon des aficionados étaient quand même prêts à dormir sur le trottoir afin d'honorer la firme de feu Steve Jobs.Finalement Takaaki Sasaki a réalisé son rêve: entrer le premier dans le "temple" et en ressortir avec l'objet du désir. En le brandissant à la sortie devant une meute de journalistes et photographes, il en avait les larmes aux yeux. "Tant de miracles me sont arrivés cette année grâce à mes produits Apple", a-t-il confié.Car Takaaki Sasaki en est persuadé: c'est Apple qui l'a remis sur les rails. Chomeur originaire de la préfecture d'Iwate (nord-est), il s'est finalement sorti d'années de galère grâce au développement de plusieurs applications saluées par le public, dont une version numérique de la Constitution du Japon et un programme de quiz s'y rapportant."Je voulais montrer ma gratitude à Apple", a-t-il expliqué, visiblement ému.D'autres acheteurs avaient des motivations plus habituelles de consommateurs invétérés, tel Kodai Taguchi, un étudiant de 20 ans qui dit déjà posséder plus d'une douzaine de produits Apple. Malgré cela, il est prêt à faire des heures de queue à chaque fois qu'une nouvelle version sort sur le marché.A Pékin, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant