Japon : les biens électroniques affectés

le
0
Sonya annoncé la suspension de la production dans cinq de ses usines et Panasonic a arrêté quatres sites de production, confrontées notamment à des coupures de courant.

C'est l'effet domino. Douze jours après le séisme qui a frappé le Japon, les fabricants de biens électroniques ne cessent d'en ressentir l'onde de choc. Ce mardi, Sony a annoncé la suspension de la production dans cinq de ses usines, qui n'ont été affectées ni par le séisme ni par le tsunami. Mais elles sont à présent confrontées à des coupures de courant, des pénuries de composants ou de matières premières.

Laurent Roussel, le PDG de Panasonic France, a annoncé que quatre des usines japonaises du groupe avaient interrompu leur production. «Nos sites eux-mêmes ont subi très peu de dommages, mais les infrastructures ne fonctionnent plus», précise Laurent Roussel. Une situation similaire à celle connue par Sharp. «Certaines de nos usines sont ponctuellement arrêtées, en raison de coupures d'électricité. Les transports sont aussi affectés. La priorité est donnée aux populations et aux secours», explique Patrick Chardin, le directeur général de Sharp France

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant