Japon : le yen au plus bas depuis deux ans et demi

le
0
La banque centrale promet d'aider le gouvernement à renforcer la croissance du pays.

L'état de grâce ne dure jamais longtemps après une élection. Le premier ministre japonais Shinzo Abe, au pouvoir depuis fin décembre, le sait et il en profite. Il promet de faire baisser coûte que coûte la monnaie, le yen, qui pénalise les exportations du pays et a fait de la lutte contre la déflation son cheval de bataille économique. Deux arguments de choc pour les hommes d'affaires japonais qui le soutiennent.

Les marchés pour le moment veulent le croire. À 87,8 yens pour un dollar, la monnaie est tombée vendredi à Tokyo à son plus bas niveau depuis deux ans et demi. Il est encore certes supérieur d'environ 15 % à ce qu'il était il y a dix ans. Mais, depuis le 28 décembre, le yen a d'ores et déjà perdu 2,5 % face au billet vert. Et il faiblit également vis-à-vis de l'euro.

Du coup, à la Bourse, en hausse de 2,8 % en clôture lundi, les valeurs des sociétés les p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant