Japon : le retour en grâce de Shinzo Abe

le
0
Le nouveau chef des conservateurs japonais voudrait en finir avec le pacifisme imposé à son pays par la Constitution.

Tokyo

Jour de liesse pour la droite japonaise. Le Parti libéral démocrate, la principale force d'opposition au Japon, a porté à sa tête mercredi Shinzo Abe, le plus nationaliste et négationniste de ses membres. L'impopularité de la majorité actuelle est si forte qu'il pourrait devenir premier ministre d'ici à quelques mois. Shinzo Abe, 58 ans, a déjà l'expérience du pouvoir. Le populaire chef du gouvernement Junichiro Koizumi en avait fait son dauphin lorsqu'il avait quitté le pouvoir en 2006. Mais après avoir été le plus jeune premier ministre du Japon d'après-guerre, il avait piteusement démissionné au bout d'un an, invoquant des problèmes de santé. «Il est difficile de croire qu'il soit de retour après son expérience du pouvoir si désastreuse, marquée par un programme d'extrême droite, peu en phase avec l'opinion», estime Gerald Curtis, de l'université Columbia, spécialiste de la politique japonaise.

Le gouvernement doit annoncer la tenue d'élections l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant