Japon: le réseau social Line veut entrer en Bourse

le
0
Japon: le réseau social Line veut entrer en Bourse
Japon: le réseau social Line veut entrer en Bourse

Le très populaire réseau social japonais Line, qui revendique quelque 470 millions d'abonnés, a confirmé mercredi avoir déposé un dossier pour entrer en Bourse, sur le marché tokyoïte et peut-être aussi à Wall Street.La société "examine une cotation éventuelle au Japon et/ou aux Etats-Unis", indique-t-elle dans un communiqué, au lendemain d'informations de presse en ce sens. Les documents nécessaires ont déjà été déposés auprès "des autorités compétentes, telles que le Tokyo Stock Exchange", précise la compagnie. Cependant, ajoute-t-elle, "le choix définitif n'a pas été arrêté, et le calendrier et le lieu de l'entrée en Bourse n'ont pas été décidés".Aucun détail financier n'a été fourni sur cette éventuelle introduction en Bourse. Selon des médias locaux, qui évoquent comme date possible cet automne, la capitalisation du réseau social pourrait avoisiner 1.000 milliards de yens (7,2 milliards d'euros). Il s'agirait le cas échéant d'une des plus grosses opérations enregistrées sur la place tokyoïte cette année.Line, qui vient de fêter ses trois ans d'existence, espère avec l'argent levé "étendre sa clientèle à l'étranger et développer le nombre d'applications", précisait mardi le quotidien économique Nikkei.Créé par la société NHN Japon rebaptisée Line en 2013, le réseau est né le 23 juin 2011 sous la forme d'une messagerie directe en ligne, avant d'évoluer quelques mois plus tard en service de téléphonie gratuite.Aujourd'hui, avec quelque 63 applications associées, Line cumule les mêmes fonctions que Skype, Facebook et Twitter confondus, le tout étant enrichi de multiples fioritures ludiques qui plaisent énormément aux Japonais. S'y ajoutent des applis de jeux ou autres comme Line Camera qui, à l'instar d'Instagram, permet de prendre, retoucher et partager des photos.Line est aussi considéré comme un rival de la messagerie instantanée Whatsapp, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant