Japon: lancement d'un service de musique en streaming, peu développée dans l'archipel

le
0
Japon: lancement d'un service de musique en streaming, peu développée dans l'archipel
Japon: lancement d'un service de musique en streaming, peu développée dans l'archipel

Le réseau social nippon Line a lancé jeudi au Japon une application de musique en streaming (flux sans téléchargement), nouveauté dans cet archipel où l'écoute de musique dématérialisée est peu entrée dans les m?urs.La jeune pousse, une filiale nippone du prestataire de services internet sud-coréen Naver, propose pour le moment une discothèque de 1,5 million de titres qui devrait être étendue à 30 millions en 2016.L'abonnement mensuel est fixé à 1.000 yens (7,20 euros) pour une écoute illimitée, ou 500 yens pour 20 heures par mois.Le Japon est le deuxième marché mondial de la musique, avec environ 2,6 milliards de dollars en 2014 (2,3 mds EUR), derrière les Etats-Unis (4,8 milliards de dollars), selon les chiffres de l'Association des éditeurs musicaux (Riaj).Toutefois, les supports enregistrés (CD, DVD audio, etc.) concentrent encore 80% du total des ventes en valeur, ce qui distingue le Japon des autres pays industrialisés.De fait, les maisons de disques n'hésitent pas à offrir des titres inédits sur les CD ou à les accompagner de cadeaux, ainsi qu'à soigner les emballages, pour attirer des acheteurs. Qui plus est, les Japonais ont tendance à préférer les objets tangibles aux fichiers immatériels, parfois jusqu'au fétichisme.Le marché de la musique en streaming est ainsi pour le moment limité au Japon, et les grands noms du secteur (Spotify, Pandora) y sont encore absents.Line est d'abord une application communautaire qui revendique plus de 560 millions d'utilisateurs dans le monde (dont 180 millions actifs sur un mois donné).Line permet de téléphoner gratuitement, d'envoyer des messages, des photos et des petites videos, cumulant les mêmes fonctions que Skype, Facebook, WhatsApp et Twitter confondus, le tout étant enrichi de multiples applications annexes et fioritures au goût des Japonais.Le réseau social Line s'est aussi étendu progressivement à une famille complète de petits programmes de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant