Japon: la croissance décevante

le
0

La croissance japonaise au dernier trimestre a déçu les observateurs. Malgré le yen faible encouragé par les Abenomics, la politique du premier ministre Shinzo Abe, les exportations sont à la peine.

Les Abenomics - nom donné à la politique économique du premier ministre japonais Shinzo Abe - ont-ils fait long feu? Les chiffres de la croissance de l'économie nippone au dernier trimestre calendaire 2013, publiés lundi, ont déçu jusqu'aux partisans du chef du gouvernement. Sur l'ensemble de l'année, la croissance a atteint 1,6% mais au quatrième trimestre, la hausse en rythme annualisé est de 1% seulement. Soit un rythme trois fois moindre que ce qu'anticipaient les économistes selon l'agence Bloomberg.

La consommation intérieure se porte plutôt bien, mais les observateurs rangent ce dynamisme derrière la catastrophe annoncée de la hausse de la TVA, de 5 à 8%, au 1er avril. «Nous ne trouvons plus d'ouvriers. Les factures des chantiers explosent», observe Hi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant