Japon-La BoJ, plus confiante, ne modifie pas sa politique

le
0

* Les mesures de soutien au crédit et à l'économie maintenues * La banque centrale voit la conjoncture s'améliorer * Elle réaffirme son objectif d'une inflation à 2% d'ici avril 2016 * Les perspectives à l'export s'améliorent (Actualisé avec citations de Kuroda, contexte) par Leika Kihara TOKYO, 19 décembre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a laissé vendredi sa politique monétaire inchangée et s'est montrée plus optimiste sur la situation économique du pays, laissant entendre que ses mesures de soutien et la stratégie du Premier ministre Shinzo Abe finiraient par inciter les entreprises à augmenter les salaires et l'investissement. La réunion de politique monétaire de la BoJ était la première depuis la large victoire remportée par Shinzo Abe aux élections législatives de dimanche. Comme attendu, le comité de politique monétaire de la banque centrale s'est prononcé en faveur du maintien d'un programme de rachats d'actifs de 80.000 milliards de yens (546 milliards d'euros) par an. Son gouverneur, Haruhiko Kuroda, a déclaré lors d'une conférence de presse que le Japon était en bonne voie pour atteindre l'objectif de 2% d'inflation que s'est fixé la banque centrale pour l'exercice budgétaire qui débutera en avril. Il a ainsi écarté les craintes d'un impact marqué de la chute des cours du pétrole sur les prix à la consommation. "Nous faisons des progrès réguliers dans la remise en cause de l'état d'esprit déflationniste de l'opinion publique", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Il n'y a rien de changé à notre opinion selon laquelle le Japon verra l'inflation atteindre notre objectif dans une période centrée autour de l'exercice budgétaire 2015." La BoJ a, contre toute attente, augmenté fin octobre de 30.000 milliards de yens le montant de ses rachats d'actifs risqués et d'obligations d'Etat pour tenter de relancer le crédit, l'activité et surtout les prix et les salaires. LA REPRISE MODÉRÉE SE POURSUIT Vendredi, la banque centrale a dressé un tableau plus optimiste que le mois dernier de l'évolution de l'économie japonaise, dont elle juge qu'elle continue de se redresser à un rythme modéré à mesure que s'atténue l'effet de la hausse de la TVA entrée en vigueur en avril. Elle a revu en hausse son jugement de l'évolution des exportations et de la production, signe de sa confiance dans la capacité de rebond de l'économie, pourtant retombée en récession au troisième trimestre. Une enquête de Reuters montre vendredi que la majorité des économistes et analystes sont du même avis, même s'ils s'attendent à de nouvelles mesures de soutien de la part de la banque centrale au second semestre 2015, de façon à favoriser la hausse des prix. L'inflation de base au Japon n'a été que de 0,9% en rythme annuel en octobre et le consensus Reuters montre qu'elle pourrait être revenue à 0,7% en novembre, en raison de la chute des prix pétroliers. De son côté, le gouvernement a maintenu son diagnostic global sur la conjoncture économique mais il a revu en hausse son évaluation de l'investissement des entreprises, de la production industrielle et de la construction résidentielle. "L'économie japonaise est en phase de reprise modérée, même si des faiblesses peuvent être observées dans la consommation privée et certains autres domaines", a dit le secrétariat général du gouvernement dans son rapport mensuel. (avec Kaori Kaneko et Tetsushi Kajimoto; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant