Japon : comment faire pour permettre à l'empereur Akihito de se retirer ?

le
0
Âgé de 82 ans, l'empereur Akihito a avoué s?inquiéter de ses aptitudes à poursuivre sa tâche. 
Âgé de 82 ans, l'empereur Akihito a avoué s?inquiéter de ses aptitudes à poursuivre sa tâche. 

« Un message d'où transpire son désir d'abdiquer. » Ainsi ont titré mardi les journaux japonais, revenant sur l'allocution solennelle prononcée la veille par l'empereur Akihito, qui n'est pas libre de son destin. En effet, c'est désormais au gouvernement d'agir pour décider de la forme de la fin de son ère, appelée Heisei (accomplissement de la paix). Âgé de 82 ans, le souverain a avoué s'inquiéter de ses aptitudes à poursuivre sa tâche. Akihito, premier empereur à avoir été intronisé sous la Constitution de 1947, a dû créer un nouveau style de règne, en se démarquant de son père Hirohito qui s'est vu soudainement imposer ce texte après la guerre, perdant alors ses pouvoirs politiques et son statut divin.

Akihito, qui lui a succédé en 1989, l'a redit lundi : il « a longtemps réfléchi à ce que devait être le rôle d'un empereur symbole de l'unité du peuple ». Sa réponse est qu'il faut être là, aux côtés des citoyens, « dans les moments heureux comme dans les heures difficiles », avec toutes ses forces physiques et intellectuelles, ce qu'il craint de ne pouvoir faire jusqu'à la fin de ses jours, voyant « sa forme décliner graduellement ».

« Nous prenons ces mots avec sérieux, et nous allons y réfléchir profondément », a déclaré immédiatement après le Premier ministre, Shinzo Abe. Concrètement, que peut faire l'État ? À vrai dire, selon la presse, le gouvernement n'a pas découvert...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant