Japon: avec un robot vendeur de machines à café, Nescafé soigne son 1er marché

le
0
Japon: avec un robot vendeur de machines à café, Nescafé soigne son 1er marché
Japon: avec un robot vendeur de machines à café, Nescafé soigne son 1er marché

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a inauguré lundi au Japon une nouvelle stratégie de vente de ses machines à café, avec le robot semi-androïde Pepper, une façon de plus de se distinguer sur le premier marché de Nescafé.Dépêché lundi dans un premier magasin de produits électroménagers de Tokyo, Pepper dialogue avec le client pour lui conseiller la machine censée le mieux répondre à ses attentes."Il s'agit avant tout d'une nouvelle approche dans la communication avec les consommateurs. Pepper ne remplace pas les vendeurs humains. Il occupe une nouvelle place, en proposant de l'interaction ludique avec les clients", a expliqué à l'AFP une porte-parole de Nestlé au Japon.Ce premier Pepper expert des machines à café devrait être rejoint par 999 autres dans les mois à venir.Créature codéveloppée par la société française Aldebaran et sa maison-mère japonaise, l'opérateur de télécommunications SoftBank, Pepper est capable d'entretenir une conversation avec une personne, à condition que cette dernière ne dévie pas trop de la direction montrée par le robot.L'androïde communique aussi à distance avec ses pairs à travers un réseau d'échange de données pour que chacun enrichisse ses connaissances et réagisse de mieux en mieux vis-à-vis des clients.Pour le moment, il n'est pas prévu que Pepper (également employé dans des boutiques de mobiles de SoftBank) aille oeuvrer à l'étranger, précise Nestlé qui n'en est pas à sa première innovation sur le marché nippon."Le Nescafé produit ici l'est avec une technique très avancée spécifique à ce marché", assure la porte-parole de la filiale nippone du groupe basée à Kobe (ouest) depuis plus de 100 ans. Nestlé a aussi développé au Japon une machine à café soluble et met ses appareils gratuitement à la disposition des entreprises avec des "ambassadeurs" qui gèrent les commandes de dosettes, initiative unique dans le monde."Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant