Japon-Accélération de la croissance manufacturière au T3

le
0

(Actualisé avec détails) TOKYO, 24 septembre (Reuters) - La croissance de l'activité manufacturière au Japon a gagné en ampleur au troisième trimestre, montre une enquête publiée mercredi, mais le gouvernement japonais aura sans doute besoin d'autres indicateurs avant de prendre ou pas le risque d'une nouvelle hausse de la TVA l'an prochain. L'indice de l'enquête Markit-JMMA auprès des directeurs d'achat est revenu à 51,7 en première estimation en septembre, en données corrigées des variations saisonnières, après 52,2 dans sa version définitive au mois d'août. Il reste pour le quatrième mois d'affilée au-dessus de la barre de 50 qui sépare la contraction de la croissance. Mais sur la période juillet-septembre, cet indice s'est établi en moyenne à 51,5, en hausse par rapport au chiffre de 50,3 enregistré sur avril-juin. Autre signe encourageant pour le secteur, la composante de la production a de son côté grimpé en septembre à 53,4, un plus haut de six mois, contre 52,9 en août. Cette amélioration apparente de la tendance dans le secteur industriel ne manquera pas d'être bien accueillie par le Premier ministre, Shinzo Abe, après la contraction de 7,1% en rythme annualisé du produit intérieur brut (PIB) sur avril-juin, conséquence d'un passage de 5% à 8% de la TVA le 1er avril. Cette hausse de la taxe sur la valeur ajoutée, présentée comme indispensable pour faire face à l'augmentation des dépenses sociales, doit normalement être suivie d'une seconde, Shinzo Abe visant un taux normal de TVA de 10% en octobre 2015. Le gouvernement a expliqué qu'il étudierait en détail les statistiques de la période juillet-septembre avant de trancher sur cette nouvelle hausse qui, selon certains responsables politiques, pourrait avoir un effet dévastateur sur la consommation. La décision est attendue d'ici la fin de l'année. "La situation des industriels japonais s'améliore, une évolution conforme à ce qui se passe à l'étranger. Ceci dit, la politique de Shinzo Abe repose davantage sur les ménages et le secteur des services", a commenté Hiroshi Miyazaki, économiste chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. (Stanley White,; Nicolas Delame et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant