Janvry, cette petite commune qui résiste

le
0

Entraîné par son maire, Christian Schoettl, la ville de Janvry est devenu le symbole de la fronde municipale contre le décret Peillon.

Le 8 février, il a manifesté aux côtés des «gilets jaunes» avec deux dromadaires. En mars, il prévoit de venir avec son mouton à cinq pattes... Original, Christian Schoettl, maire de Janvry (Essonne) depuis vingt-cinq ans a malgré tout bien les pieds sur terre. Depuis le 11 octobre, date à laquelle le conseil municipal cette ville de 600 âmes, a voté la délibération «Rythmes scolaires: c'est non!», Janvry est devenu le symbole de la fronde municipale contre le décret Peillon. Quelque 2500 communes lui ont emboîté le pas.

Mais Schoettl n'aime pas le mot «fronde». «Je ne m'oppose pas à cette réforme en tant que politique, mais en tant que maire», martèle l'élu UDI qui se tient éloigné des collectifs de protestation et de toute opposition gouvernementale. Son «bon sens» l'a amené à refuser «cette réforme qui a des ambiti...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant