Jan Kozak : "Nous sommes largement assez forts pour passer"

le
0
Jan Kozak : "Nous sommes largement assez forts pour passer"
Jan Kozak : "Nous sommes largement assez forts pour passer"

Milieu de terrain de la grande Tchécoslovaquie de la fin des années 7O, Jan Kozak est assis depuis 3 ans sur le banc de la Slovaquie. Une équipe qu'il a mené au premier Euro de son histoire.

Comment tu définirais le style de jeu de ton équipe ?
L'essentiel c'est l'esprit d'équipe. On est très bien organisé, bien en place. Quand on a le ballon, on essaye de bien le traiter et d'être dangereux pour l'équipe adverse.

C'est quoi la qualité première de la Slovaquie ?
C'est un groupe expérimenté, avec des joueurs de grandes qualité mais surtout une équipe équilibrée.

Tu le vois comment ce premier Euro de la Slovaquie ?
Avec la volonté de se battre jusqu'au bout pour obtenir le meilleur résultat possible. Les adversaires ne commenceront à nous respecter que si nous les battons. Nous sommes largement assez forts pour atteindre les huitièmes. Quand on aura franchi le premier tour, on verra jusqu'où on peut aller.

Eclaire-nous un peu sur la tradition du football slovaque ?
En terme de nombre d'habitants, nous sommes un petit pays, nous n'avons pas un vivier énorme. Nous devons donc jouer en fonction de nos meilleurs joueurs. Leur confier les clés de la sélection. Ce sont eux qui nous guident vers le succès.

Qu'est-ce qui différencie le football tchèque, du football slovaque. Votre passé commun sur le terrain et en dehors jusqu'en 1992, a-t-il laissé un héritage commun ?
Il y a bien sûr des éléments communs, un héritage dans la manière de voir le jeu. Après la séparation de la Tchécoslovaquie fin 1992, la République tchèque avait des kilomètres d'avance, ils formaient l'ossature de la sélection tchécoslovaque. Cela s'est traduit lors de l'Euro 1996, où ils ont été en finale. A l'époque, les joueurs tchèques évoluaient dans les plus grands clubs d'Europe. Mais pas à pas, nous avons réduit l'écart et aujourd'hui, il n'y a plus aucune différence en terme de qualité entre les deux sélections je trouve.

« L'attaquant de grande classe est le souci de beaucoup de coachs, et ce qu'il manque à pas mal d'équipes, pas juste nous. »Jan Kozak

Quel genre de coach es-tu, quel est ton schéma tactique…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant