James Haskell encense Eddie Jones

le
0

Au poste de sélectionneur de l’Angleterre depuis 2015, Eddie Jones détonne de par son caractère imprévisible. Un trait qui a l’air de plaire au troisième ligne James Haskell.

Après le fiasco de leur Coupe du monde à domicile, les dirigeants anglais ont décidé de donner les rennes de la sélection à Eddie Jones. L’ancien sélectionneur du Japon a pour le moment réussi sa mission puisque le XV de la Rose a remporté le Tournoi des VI Nations 2016. James Haskell décrit le patron de la sélection comme un coach qui « malgré les histoires qu’on peut entendre, possède l’habileté pour créer une confiance avec les joueurs » a déclaré le troisième ligne dans The Guardian. Un entraîneur aussi proche de ses joueurs qu’imprévisible. « Je le respecte autant que je le crains parce que vous ne savez pas comment il peut réagir. »  

L’homme qu’il fallait pour retrouver la voie du succès

  Cette confiance envers les joueurs était ce dont la sélection anglaise avait besoin, tout comme James Haskell. « Je suis dans un environnement où je me sens vraiment respecté pour la première fois, a ajouté l’international anglais. Le staff me parle comme à un adulte, ils me voulaient et cela m'a donné la confiance nécessaire pour jouer. » Le joueur des Wasps faisait partie du groupe qui s’est fait sortir au premier tour de sa Coupe du monde et il a fallu remonter la pente. « Je me suis senti habilité. Je ne me dis plus que je suis sur une corde raide où au moindre faux pas, je sors de l’équipe. » Mais avant de penser à la sélection nationale, le capitaine des Wasps a une demi-finale de Champions Cup à jouer samedi contre les Saracens.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant