Jacquier: l'enquête française pointe les rebelles syriens

le
0
INFO LE FIGARO - Le grand reporter français, tué en janvier par l'explosion d'un obus à Homs, aurait bien été victime d'une bavure des forces rebelles.

Gilles Jacquier est bien mort d'un tir d'obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime où se trouvait le journaliste de France 2, le 11 janvier dernier. «Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d'un tir d'obus de mortier de 81 mm venu d'un quartier sunnite rebelle, déclare au Figaro une source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris. Des analyses montrent assez précisément la source du tir.»«Tous les services spécialisés (DCRI et DGSE notamment, NDLR) ainsi que les diplomates de l'ambassade de France à Damas sont d'accord sur cette conclusion», précise cette source.

Le grand reporter de France 2 a été touché par des éclats d'obus alors qu'il sortait de l'escalier d'un immeuble, où il se trouvait en compagnie d'autres journalistes français et suisses qui avaient obtenu un visa grâce à s½ur Marie Agnès, une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant