Jacques Vergès, la mort d'un avocat controversé

le
0
VIDÉO - Le ténor du barreau avait notamment défendu Klaus Barbie. Il est décédé jeudi à l'âge de 88 ans.

Jacques Vergès était l'un des plus célèbres avocats français, mais aussi l'un des plus controversés. Lui-même se qualifiait de «salaud lumineux». Jeune résistant puis combattant pendant la Seconde Guerre mondiale, communiste, Jacques Vergès s'est taillé au fil de procès retentissants une réputation sulfureuse d'avocat du diable, assurant la défense de Pol Pot, le chef des Khmers rouges ; le Palestinien Waddi Haddad, dirigeant de la «première multinationale de la terreur» ; Anis Naccache, qui avait tenté d'assassiner l'ancien premier ministre iranien Chapour Bakhtiar ; Illich Ramirez Sanchez, alias «Carlos», le terroriste vénézuélien ; des militants du FLN en Algérie, l'une de ces plus grandes causes ; le nazi Klaus Barbie, le chef de la Gestapo lors de son procès à Lyon en 1987, et encore des chefs d'État africains... Il prit fait et cause, avec Rola...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant