Jacques-Vabre : Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain renonce

le
0
Jacques-Vabre : Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain renonce
Jacques-Vabre : Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain renonce

Le chavirage de Paprec-Vibrac le 10 octobre dernier au large de Belle-Île aura coûté cher à l'équipage. Quatre jours après cet accident, Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain ont décidé de ne pas prendre le départ de la transat JacquesVabre le 3 novembre prochain. « J'ai maintenant les idées claires après m'être reposé et avoir discuté avec l'équipe, a déclaré Jean-Pierre Dick qui avait chuté d'une dizaine de mètres et qui souffrait d'un tassement de vertèbres. Les experts n'ont pas terminé leurs investigations, mais dans le meilleur des cas, on estime pouvoir remettre à l'eau 4 jours avant le prologue. J'estime que la période de tests ne sera pas cohérente pour assurer un niveau de sécurité satisfaisant pour traverser l'Atlantique à cette période de l'année. On n'aura pas un niveau de connexion suffisant avec le bateau. »

Jourdain : « On est coincé par le timing »

C'est également la mort dans l'âme que Roland Jourdain a accepté cette décision. « Malheureusement, il faut se rendre à l'évidence : on ne peut pas acheter du temps. Le niveau d'exigence de ces bateaux en course ne souffre pas une préparation hâtive, explique-t-il dans un communiqué. Malgré notre énergie et la motivation de l'équipe, on est coincé par le timing. Vu la complexité de nos bateaux, il faut un minimum de jours d'entraînement pour dompter ces machines. Ce ne sera pas le cas. On n'est pas câblé pour faire un convoyage mais pour régater. Ce n'est pas une décision facile à prendre car on est des compétiteurs, mais on est avant tout des marins et la sécurité est primordiale. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant