Jacques Pélissard : «2013 sera une année noire pour les communes»

le
2
INTERVIEW - Le président de l'AMF, Jacques Pélissard, réclame à l'État plus de concertation, notamment sur la réforme des rythmes scolaires.

LE FIGARO. - Qu'attendez-vous de la réunion sur le pacte financier, ce mardi à Matignon?

Jacques PÉLISSARD. -J'attends que soient enfin organisés entre les collectivités locales et l'État des rapports de concertation et d'écoute mutuelle le plus en amont possible sur tous les sujets qui impactent les finances des collectivités locales. On ne peut pas plus longtemps subir des hausses de charges (2 milliards d'euros par an à partir de 2013) sans avoir de compensations ou de négociations sur les normes qu'on nous demande d'appliquer. Je pense notamment aux normes sociales, scolaires, aux normes sur l'amiante, les risques parasismiques, aux normes en matière de construction... Nous subissons parallèlement toutes sortes de hausses: TVA sur les déchets, TVA sur les transports urb...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 11 mar 2013 à 21:07

    ..et donc pour les contribuables, car tout le monde sait que la seule chose que savent vraiment faire nos élus (droite et gauche confondus) c'est lever de l'impôt des taxes etc....!!! Alors année noire certainement mais pas pour ceux que l'on pourrait imaginer ! Hélas !

  • M5723741 le lundi 11 mar 2013 à 19:32

    Mr Pelissard: Croyez vous sérieux qu'au 21ème siècle à l’ère d'Internet, La FRANCE ,la 5ème puissance mondiale soit coupée en 36200 morceaux mal gérés et coûteux. It's ridiculus. Pensez aux français au moins une fois ; REFORMEZ CE PAYS.