Jacques Faty : " La France n'est pas le centre du monde "

le
0
Jacques Faty : " La France n'est pas le centre du monde "
Jacques Faty : " La France n'est pas le centre du monde "

Après la Turquie et la Chine, Jacques Faty vient de poser ses valises en Australie, où il joue pour Sydney FC, l'ancien club de Del Piero. Le Franco-Sénégalais pose un regard lucide tout en carpe diem sur ses onze années dans le monde du football pro, où mener une carrière n'a rien d'un long fleuve tranquille.

Quelles sont tes premières impressions, quelques semaines après ton arrivée en Australie ? Je suis agréablement surpris de mes débuts ici. On m'avait toujours dit du bien de la ville de Sydney mais tant que tu n'y es pas, tu peux pas vraiment savoir. Et là Franchement je suis surpris, dans le bon sens du terme. C'est beau, il fait chaud, les gens sont accueillants Clairement, ça répond à mes attentes au niveau du cadre de vie. Pour ce qui est du football, l'Australie a encore quelques années de retard sur l'Europe, voire beaucoup d'années même, mais ça se développe bien, c'est structuré, professionnel, ça peut progresser. Les gens ici font tout pour, en tout cas.
Comment as-tu débarqué dans cette A-League ? T'avais d'autres propositions ? J'étais encore sous contrat avec mon précédent club en Chine pour un an et demi, donc j'avais la sécurité, mais j'ai considéré que j'avais fait le tour là-bas et qu'il était temps pour moi de partir. J'ai eu des offres d'autres clubs chinois, des Etats-Unis aussi, quand est arrivée cette proposition de Sydney. Quand j'en ai parlé à mon meilleur ami, Jonathan Bru, qui a évolué au Melbourne Victory, il m'a dit de foncer, d'autant plus que Sydney FC est un des meilleurs clubs du pays. Et en plus de ça, le club a aussi fait venir mon cousin Mickaël Tavares, ça m'a motivé !
Sydney FC, c'est l'ancienne équipe d'Alessandro Del Piero Oui, en fait ici en Australie, chaque club est bloqué par un salary cap mais a la possibilité de rémunérer deux joueurs en dehors de ce système et Sydney, qui est un des clubs les plus riches, l'a utilisé pour faire signer Del Piero, qui a été remplacé depuis son départ par Marc Janko. C'est un Autrichien, très bon joueur. Actuellement, on est en cinquième position du championnat mais on aspire à monter plus haut d'ici la fin de saison et jouer les play-offs en avril.
Quelle est la popularité du football en Australie ? C'est très différent de ce qu'on peut connaître en Europe. Ici, c'est encore assez mineur, ça passe derrière des sports comme le rugby et le cricket. Mais attention, c'est pas forcément figé. De plus en plus de jeunes s'y mettent et délaissent des sports plus historiques comme le rugby.
En...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant