Jacques Chirac sera jugé en son absence

le
0
Le président du tribunal correctionnel de Paris accepte l'excuse médicale de l'ancien président de la République et décide de poursuivre le procès des emplois fictifs de la Ville de Paris sans lui.

Le procès de Jacques Chirac et de ses coprévenus, poursuivis pour les emplois fictifs de la Ville de Paris, a repris lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. Les débats avaient été renvoyés en mars pour une question de procédure. Deux personnes manquent à l'appel, invoquant des complications médicales: Marie-Thérèse Poujade et l'ancien chef de l'État. Le cas de la première, bénéficiaire présumée d'un emploi de complaisance, est rapidement évacué.

La situation de M. Chirac, en revanche, fait l'objet d'âpres controverses. Le président de la 11e chambre, Dominique Pauthe, lit les conclusions du professeur Lyon-Caen, neurologue, en date du 8 juillet dernier: «Importantes erreurs de jugement et de raisonnement», symptômes «sévères et irréversibles», «situation de vulnérabilité d'autant plus sévère (que l'intéressé) en nie la réalité». Ce diagnostic terrible jette un froid dans l'assistance, même si l'on ne peut s'empêcher de subodorer que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant