Jacques Chirac : «Pour 2012, restons dans le débat d'idées»

le
0
INTERVIEW - L'ancien président de la République évoque l'affaire DSK et met en garde contre des dérapages dans la campagne présidentielle.

LE FIGARO.- Vous écrivez qu'«il y a une vie après le pouvoir». Quelle est votre vie nouvelle?

Jacques CHIRAC. - Après quarante années au service des Français, après douze années à la présidence de la République, il est difficile de s'inventer une nouvelle vie, je ne vais pas vous le cacher. Je ne m'y étais pas préparé pendant l'exercice de mon mandat, car jusqu'au dernier jour, j'ai voulu me consacrer à la mission qui m'avait été confiée par les Français. Ce n'est qu'après mon départ de l'Élysée que j'ai réfléchi à la façon de «servir autrement». Cette vie nouvelle n'allait pas de soi. Je me suis donné une triple tâche. D'abord assumer ma mission de membre de droit du Conseil constitutionnel, même si je me suis mis temporairement en réserve de cette institution le temps de mon procès. Ensuite, à travers ma fondation, lancer des projets concrets pour faire avancer les causes qui à mes yeux sont essentielles: la paix dans le monde, le développeme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant