Jacobs et l'univers de la Ligue 1

le
0
Jacobs et l'univers de la Ligue 1
Jacobs et l'univers de la Ligue 1

Interrogé par nos confrères de La Dernière Heure, Ariel Jacobs est récemment revenu sur ses premiers pas à Valenciennes. Depuis son arrivée à la place de Daniel Sanchez, le technicien belge a connu des fortunes diverses (3 nuls, 1 victoire et 1 défaite). Malgré son expérience, l'ancien coach du RSC Anderlecht ou encore du FC Copenhague doit composer avec un nouvel environnement. « Mon bilan personnel est mitigé bien que raisonnable au point de vue des résultats, explique l'entraîneur valenciennois (?) Nous visons le maintien et l'essentiel reste à faire. L'idée qu'ont les Belges du jeu français est tronquée ou révolue. Nous gardons en mémoire les grandes équipes du passé mais la Ligue 1 est devenue plus physique, plus engagée, plus organisée. J'avais une image plus frivole du football français. Souvent, les équipes se basent sur un bloc rigoureux et des reconversions rapides. »

« La mentalité française est plus cool »

Alors que Daniel Sanchez avait connu certains soucis avec ses joueurs, Ariel Jacobs ne cache pas un certain décalage par rapport à ce qu'il a pu connaître par le passé. « Je ne suis pas très loin (ndlr : de la Belgique), même si je dois avouer ressentir un certain dépaysement. Pas d'un point de vue humain. Mais culturellement, c'est un univers différent. La mentalité française est plus cool que la belge ou la danoise. Parfois, je dois secouer le cocotier. » Passé maître dans l'art de la langue de bois, le Belge doit aussi composer avec les railleries sur son accent. « Certainement mais c'est le jeu. Nous nous moquons bien de celui des Français, non ? » Si le VAFC parvient à se maintenir parmi l'élite, il n'y aura plus grand monde pour rigoler.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant