Jacob : «La gauche nous dirige vers la République des partis»

le
1
INTERVIEW - Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale réagit aux propositions de dix élus, de gauche comme de droite, qui veulent abolir les privilèges des députés. Il se dit «totalement opposé» au mandat parlementaire unique.

Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée, était ce matin l'invité de l'Association des journalistes parlementaires. Le député-maire de Provins a notamment réagi aux propositions de dix élus qui souhaitent abolir les privilèges des parlementaires.

LE FIGARO.- Que pensez-vous de la proposition du député PS Jérôme Guedj de fiscaliser les frais de mandat des parlementaires?

Christian JACOB.- Les indemnités parlementaires sont fiscalisées, comme pour tout citoyen. En revanche je trouve absurde de fiscaliser l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), qui correspond à des frais professionnels. On ne va pas fiscaliser ce qui représente des charges, ou alors ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 19 juin 2013 à 16:31

    avantages en nature : c'est imposable dans le privé......