Jacob favori pour la tête du groupe UMP

le
2
VIDÉO - Candidat à sa propre succession à la tête du groupe UMP à l'Assemblée, Christian Jacob veut déconnecter ce scrutin de la bataille Copé-Fillon.

Le groupe UMP à l'Assemblée nationale élira son président mercredi. Christian Jacob, le sortant, part favori, mais le scrutin pourrait donner lieu à une première escarmouche entre les deux candidats déclarés à la présidence de l'UMP, Jean-François Copé et François Fillon. Copé soutient Jacob, dont il est très proche. Fillon n'a pas de favori, mais Xavier Bertrand se verrait bien dans le rôle. Si, bien sûr, il ­parvient à conserver dimanche son siège de député dans la 2e circonscription de l'Aisne.

L'ex-ministre du Travail n'a pas totalement renoncé à briguer lui-même l'investiture de l'UMP pour la présidentielle de 2017, mais il ne peut pas se contenter d'assister en spectateur à l'affrontement Copé-Fillon. Contraint de prendre parti, il a choisi l'ex-premier ministre, plutôt que le secrétaire général, auquel le lie une haine aussi indéfectible que réciproque. S'il est réélu, il peut faire un bon candidat à la présidence du groupe.

À condition que l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 15 juin 2012 à 08:19

    JPi - En un mot comme en cent: copé-ration ne loco-motive pas.

  • M4189758 le vendredi 15 juin 2012 à 08:18

    JPi - Ils ont raison Copé et les autres, il ne faut pas changer une équipe qui a tout perdu et qui ne regagnera rien. Nous, nous avons gagné dans le surendettement, sur les dépenses de l'état France et il faudra rembourser, maintenant et sans eux.