Jackpot en perspective pour les autoroutiers

le
6
Les principaux autoroutiers, Vinci, Eiffage, Albertis, devraient tirer d'énormes profits des contreparties très avantageuses de la part de l'État en échange de travaux.
Les principaux autoroutiers, Vinci, Eiffage, Albertis, devraient tirer d'énormes profits des contreparties très avantageuses de la part de l'État en échange de travaux.

Les principaux autoroutiers, Vinci, Eiffage, Albertis, devraient tirer d'énormes profits des contreparties très avantageuses de la part de l'État en échange de travaux. Mi-2013, le gouvernement lançait le plan de relance autoroutier pour doper le secteur des travaux publics. Le pacte portait sur l'entretien du réseau et la création de 15 000 emplois dans le BTP.En échange, les durées des concessions, prévues pour se terminer entre 2027 et 2033, s'apprêtent à être prolongées de deux à quatre ans. Or selon le Parisien, cette mesure devrait permettre aux principaux autoroutiers de réaliser des bénéfices-monstre, près de 14,7 milliards d'euros de recettes nettes, soit plus de quatre fois et demie le montant des travaux.Avantages fiscauxL'Autorité de la concurrence et la Cour des comptes dénonçaient déjà en 2013 les conditions très avantageuses des contrats signés avec les concessionnaires depuis la privatisation des sociétés autoroutières en 2006. Les autoroutiers peuvent notamment déduire de leurs impôts la totalité de leurs charges d'intérêt d'emprunt.En octobre 2014, Ségolène Royal avait émis l'idée de la gratuité des autoroutes le week-end, accompagnée d'une baisse de 10 % des tarifs. La ministre de l'Écologie envisageait également de prélever sur les bénéfices des autoroutes pour combler le manque à gagner laissé par l'abandon de l'écotaxe.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le jeudi 11 déc 2014 à 10:10

    Ils peuvent faire les pirouettes qu'ils veulent, dans l'oppposition ils avaient hurlé, éructé "Nous les renationaliserons !".Bien sur, ils ne font rien, donc ils sont out, pour moi ce sera dehors et quoi qu'ils fassent.Ils peuvent critiquer ce qu'ils veulent, pour moi ils valident.Et, non seulement ils ne font rien, mais ils prolongent...fabuleux.

  • JUFRABRE le mardi 9 déc 2014 à 14:46

    C'est qui les ba.sés ?

  • heimdal le mardi 9 déc 2014 à 06:53

    ça doit graisser les pattes à tout va pour afficher de tels profits sans la moindre contrepartie .

  • Pienegro le vendredi 5 déc 2014 à 20:51

    On privilégie le court terme au long terme puisqu'en 2030 cesoliticiens ne seront plus là!On laisse l'ardoise pour le suivant.....un exemple de plus de patriotisme et de courage!

  • vlatour1 le vendredi 5 déc 2014 à 20:43

    Juste pour information, les personnes en charge des dossiers ne sont pas des fonctionnaires mais des élus (à tort ou à raison)

  • V.BENACE le vendredi 5 déc 2014 à 20:39

    Les fonctionnaires chargés de défendre les intérêts de l'Etat, le font-ils avec zèle alors qu'il est possible que leurs anciens condisciples des écoles de Travaux Publics, déjà passés au privé, leur fassent miroiter les avantages d'un pantouflage?