(J32) : Le Paris FC crée la sensation face au Red Star !

le
0
(J32) : Le Paris FC crée la sensation face au Red Star !
(J32) : Le Paris FC crée la sensation face au Red Star !

Le Paris FC a décroché lundi sa première victoire en L2 depuis août en s'imposant dans le derby francilien contre le Red Star (2-4). Un revers qui pourrait coûter cher aux Audoniens dans la course à la montée.

Ce scénario était impensable, il s’est pourtant écrit à Beauvais lundi. Le Paris FC a provoqué un séisme à l’échelle de la L2 en dominant le Red Star en clôture de la 32eme journée (2-4). Sans victoire depuis août, les hommes de Jean-Luc Vasseur ont mis la manière pour décrocher leur deuxième succès de la saison en championnat, le premier à l’extérieur. Remporter le derby francilien leur permet de se relancer dans la course au maintien, même si la lanterne rouge du classement reste à huit points de Niort, premier non-relégable. Le Red Star cède en revanche du terrain au pire moment. Les Audoniens descendent du podium (5emes) après leur deuxième revers de rang « à domicile », grillant ainsi leur dernier joker en vue de la montée dans l’élite. Il faut dire qu’ils ne méritaient tout simplement pas mieux sur la pelouse du stade Pierre-Brisson, tant ils ont rendu une copie médiocre et n'ont jamais élevé leur niveau d'engagement à hauteur de celui de l'adversaire.

La meilleure défense de L2 a explosé

La meilleure défense de L2 avant cette journée, à égalité avec Dijon (25 buts encaissés en 31 matchs), a volé en éclats face à une équipe qui n’avait pourtant marqué trois buts qu’une seule fois cette saison en championnat. C’était déjà lors de son unique succès (3-0 contre Le Havre). Dylan Bahamoula a porté une attaque du PFC inspirée, en transformant un penalty qu’il avait lui-même provoqué (1-2, 37eme) et en scellant le score d’une frappe lointaine venue se loger dans la lucarne d’Arnaud Balijon (2-4, 76eme). Avant cela, les Parisiens ont bien cru revivre un scénario bien connu. Ils ont été rejoints deux fois au score, Anatole Ngamukol (1-1, 20eme) répondant à l’ouverture du score d’Aboubacar Camara (0-1, 5eme) et Hamer Bouazza (2-2, 63eme) au premier but de Bahamboula (1-2, 37eme). Au moment où le Red Star semblait avoir fait le plus dur, c’est l’un des siens qui a engendré sa chute, Rémy Amieux marquant contre son camp (2-3, 68eme) sur un coup-franc a priori anodin. Un but qui pourrait plomber les chances du club de retrouver l’élite en fin de saison. Pendant ce temps-là, le PFC a retrouvé la flamme. Les vases communicants, dira-t-on.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant