J.Lamy Chappuis : " Quatre médailles ! Un titre ! J'ai tout gagné "

le
0
J.Lamy Chappuis : " Quatre médailles ! Un titre ! J'ai tout gagné "
J.Lamy Chappuis : " Quatre médailles ! Un titre ! J'ai tout gagné "
Sacré en sprint par équipes, samedi, aux championnats du monde de combiné nordique de Falun en Suède, Jason Lamy Chappuis a annoncé qu'il mettrait fin à sa carrière à la fin de la saison. Un choix mûrement réfléchi et motivé par ce nouveau titre.

Si Jason Lamy Chappuis a décidé de prendre sa retraite à l'issue du sacre de l'équipe de France au sprint de Falun, ce n'est pas un hasard. « Mon annonce est liée aux résultats de la quinzaine, a avoué le Français à l'AFP. Quatre médailles ! Un titre ! Je ne pense pas que je peux trouver d'objectifs supplémentaires ces prochaines années. J'ai tout gagné. Les JO, aussi. » Athlète français au plus beau palmarès de la discipline (un titre olympique, cinq titres mondiaux, trois Coupes du monde), Jason Lamy Chappuis confiait récemment n'être en effet motivé désormais « que pour les grands rendez-vous ». « Je me voyais mal repartir, m'entraîner seul l'été. Il y a un peu de lassitude, même si, l'hiver, ça ne me dérange pas de me faire mal, car j'adore les compétitions » a-t-il ainsi répété samedi, en Suède.

« Le meilleur moment »

L'occasion de terminer sur un succès était donc trop bonne. L'occasion de se décider après une longue réflexion sur un avenir où les challenges seraient plus difficiles à trouver : « C'était flou depuis un moment. C'est une décision que je viens de prendre. Vendredi soir, je me suis dit : ''Si, demain j'en claque une belle, ce sera le plus beau des cadeaux, je peux arrêter''. Il y a un peu de lassitude, j'ai moins la flamme. Ce n'est pas un coup de tête, même si je pensais me laisser un peu plus de temps. Mais, vu ces Mondiaux inespérés, c'était le meilleur moment ». Un choix que salue François Braud, coéquipier et ami de « Jez », qui vient à son tour de goûter à l'or mondial à ses côtés, deux ans après Sébastien Lacroix à Val di Fiemme. « Comme savent le faire les plus grands champions, il choisit de se retirer en étant au sommet » a déclaré le médaillé d'argent en grand tremplin, que Lamy Chappuis ne manque pas non plus de féliciter : « Terminer sur une médaille d'or avec François, la boucle est bouclée. On se connaît depuis l'enfance. Il a vécu chez mes parents en famille d'accueil. C'est un de mes meilleurs potes. Ça ne changera jamais. François s'affirme comme un leader au moment où je m'en vais. Il a mis du temps à se rendre compte qu'il a ce niveau. Mais il a pris de la confiance, il est décomplexé. Il est devenu vraiment costaud ».

« Cela va me manquer »

Si la relève du ski nordique français semble être entre de bonnes mains, le champion olympique de Vancouver serait cependant susceptible de laisser la porte ouverte à une participation aux JO de 2018. Non pas qu'il garde ses Jeux ratés de Sotchi (aucune médaille) en travers de la gorge, affirmant que « ce n'est pas un regret » : « J'ai été porte-drapeau, on ne me l'enlèvera jamais. Et puis, mes contre-performances (aucune médaille) m'ont permis de me remettre en question. J'ai appris plein de choses qui m'ont permises d'être là aujourd'hui, face à vous, avec cette médaille d'or autour du cou ». Mais seulement car ses moments en équipe de France restent ses meilleurs moments. « L'esprit de groupe, l'adrénaline, les moments avec les potes...Tout cela va me manquer » a-t-il confié, les yeux rougis par l'émotion. En attendant, Jason Lamy Chappuis « retourner aux Etats-Unis voir (ses) grands-parents et (se) ressourcer » avant de reprendre sa formation de pilote de ligne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant