J&J envisage de vendre ses édulcorants Splenda-sources

le
0

(Actualisé avec précisions, éléments de contexte) NEW YORK/LONDRES, 3 décembre (Reuters) - Le groupe américain Johnson & Johnson JNJ.N a mandaté la banque d'affaires Goldman Sachs GS.N en vue d'une cession éventuelle de sa marque d'édulcorants Splenda, a-t-on appris de sources proches du dossier. Le processus en est encore à un stade peu avancé, a dit l'une des sources à Reuters. J&J s'est refusé à tout commentaire et Goldman Sachs n'a pu être joint dans l'immédiat. Splenda, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 300 millions de dollars (243 millions d'euros), pourrait susciter l'intérêt de sociétés de capital-investissement du fait de sa bonne santé financière et de ses marges importantes, selon les sources. L'édulcorant artificiel dérivé du sucralose a été mis au point par McNeil Nutritionals, filiale de J&J, et la firme britannique Tate & Lyle TATE.L qui continue de fournir son partenaire américain en sucralose. Les édulcorants comme Splenda sont très demandés par les industriels de l'agroalimentaire soucieux de réduire la teneur en calories de leurs produits sur fond de lutte contre l'obésité dans les pays développés. Mais des édulcorants naturels commencent de plus en plus à faire leur place sur le marché, comme les stévias que Coca-Cola KO.N et PepsiCo PEP.N utilisent dans de nouvelles versions de leurs colas. En octobre, le groupe américain Merisant, le fabricant des sucrettes Canderel et Equal, a été repris par son compatriote Flavors Holding pour un montant non dévoilé. (Olivia Oran à New York et Anjuli Davies à Londres, avec la contribution de Martinne Geller, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant