J'habite Trécon, et alors ?

le , mis à jour à 07:41
0
J'habite Trécon, et alors ?
J'habite Trécon, et alors ?

Georges Leherle n'en est pas peu fier. « En tant que maire de Trécon, je me fais toujours un plaisir de dire à mes interlocuteurs où j'habite, je ne m'en cache pas. Vous savez, malgré le nom de notre village, on n'est pas plus cons que les autres ! » s'esclaffe cet agriculteur à la retraite. Au coeur de la Marne, sa bourgade riche de 76 âmes et d'une église, qui flirte avec une voisine baptisée Bergères-lès-Vertus, s'apprête à devenir la 39e adhérente du Groupement des communes aux noms burlesques. Elle rejoint ainsi ses cousines Simplé et Andouillé qui, toutes deux, amusent la galerie en Mayenne. La drôle d'association tient ce week-end sa 14e rencontre annuelle dans la bien nommée Marans, petite ville de Charente-Maritime.

 

Georges Leherle, l'édile de Trécon, juge l'idée pas bête. C'est son prédécesseur, aujourd'hui décédé, qui a décidé de s'associer à cette aventure pleine d'autodérision, mais lui aussi est prêt à jouer le jeu. « Quand j'allais à l'école à Reims et que devant le professeur, il fallait dérouler son CV, expliquer d'où on venait, j'étais un peu vexé par la réaction des autres. Mais depuis, je suis vacciné. On se plaît ici. Même ma femme qui jurait avant de me connaître qu'elle habiterait jamais dans un village pareil, elle y est bien arrivée », savoure ce Tréconnier de père en fils. Dans les maisons de ce « petit bled », Trécon n'a pas toujours fait rire. « Après la guerre, certains ont voulu changer de nom mais, finalement, c'était trop compliqué », se souvient Roger, 82 ans, un « pur » enfant du pays qui a épousé une native de Ferrière-et-Lafolie (Haute-Marne).

 

Avec le temps, la commune a fini par afficher son identité sans complexes, devenant même très attractive. « On n'arrête pas de nous piquer nos panneaux, même ceux sur les axes routiers. Je viens d'en remplacer deux », peste monsieur le maire. Elle ne séduit pas que les voleurs de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant