J'habite dans une église pour 300 euros

le
0
A Londres, un nouveau concept de location permet de se loger à moindre frais dans des endroits improbables, comme des écoles ou même des églises.

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, Andrew Fairclough n'est pas le ­vicaire. S'il habite dans une petite église du XIXe siècle de la banlieue de Londres, avec ses vitraux et son orgue, c'est parce qu'il est l'heureux bénéficiaire d'un nouveau système de logement. Pour éviter les squatters et les dégradations, les propriétaires de bâtiments inoccupés préfèrent louer les lieux pour une modique somme à des «gardiens» qui, en échange de ces conditions intéressantes, doivent signaler tout problème sur place. Cela leur revient nettemment moins cher que les services de sociétés de sécurité privées. C'est ainsi qu'Andrew, musicien, paie 310 euros par mois à l'Église réformée unie pour loger dans le lieu de culte désaffecté. Appartements chics, maisons de campagne, immeubles de bureaux mais aussi piscines, écoles ou boîtes de nuit sont ainsi proposés à des «gardiens» ravis de l'aubaine dans un pays où les coûts du logement sont rédhibitoires.

L'agence Live-in-Gardians est submergée de demandes d'artistes, de comptables, de pompiers ou même de financiers de la City. Conditions pour devenir gardien : toucher un salaire régulier, ne pas avoir d'enfants ou d'animaux et ne pas être fêtard. Revers de la médaille, le locataire peut être prié de quitter les lieux en moins de deux semaines.

LIRE AUSSI :

» Le logis le plus cher de Londres vendu

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant