"J'étais prêt à mourir pour que mon plan fonctionne"

le
0
"J'étais prêt à mourir pour que mon plan fonctionne"
"J'étais prêt à mourir pour que mon plan fonctionne"

Le 14 octobre 2014, le match de qualification pour l'Euro entre l'Albanie et la Serbie est arrêté à la 41e minute. La faute à un drone arborant un drapeau de la grande Albanie et survolant le stade de Belgrade. La photo de Lorik Cana, au sol, en train de se battre avec un supporter fera le tour du monde. Ismail Morina est Albanais, il a 34 ans et il est l'homme qui a commandité cette opération. Il raconte l'avant, le pendant et l'après soirée qui a complètement renversé sa vie.

Tout d'abord, est-ce que tu peux expliquer pourquoi tu as envoyé un drapeau de l'Albanie dans le stade de Belgrade ?
Je voulais me venger pour ce qui s'était passé en 2010 à Gênes, le 12 octobre. Il y avait un match de qualifications pour l'Euro 2012 entre l'Italie et la Serbie. Des ultras serbes avaient réussi à suspendre la partie et, dans tous les incidents qui se sont produits ce jour-là, ils ont brûlé notre drapeau. Je ne comprends pas comment un supporter peut toucher au drapeau d'une autre nation, c'est un acte très grave et ignorant. Peu importe la haine que je pourrais porter envers une nation, personnellement, je ne pourrais jamais porter atteinte au drapeau. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à penser à une vengeance, mais je n'avais pas encore en tête l'idée du drone et du drapeau de l'Albanie.

Tu avais d'autres plans avant d'en venir à celui que tu as finalement réalisé ?
Je voulais toucher la Serbie dans un de ses propres stades, à l'occasion d'un match amical contre une grosse nation. Puis, il y a eu le tirage au sort pour l'Euro 2016, c'était le 23 février 2014, je m'en souviens très bien. À la surprise générale, l'Albanie est tombée dans le même groupe que la Serbie. Personne ne s'y attendait à cause de plusieurs raisons politiques et historiques. Enfin bon, c'est arrivé et j'ai commencé à parler, à ce moment-là, avec des gens sans pour autant dire ce que je voulais faire exactement. C'était l'occasion idéale pour se venger de ce qui s'était passé en 2010, mais aussi au niveau historique.

Et donc, comment est née l'idée d'accrocher un drapeau à un drone ?
J'avais des amis italiens qui en avaient, mais seulement pour s'amuser, on passait du temps avec et puis l'idée m'est venue comme ça. J'avais des contacts qui s'y connaissaient en drones. Je leur ai demandé, je suis aussi allé voir dans différents magasins et j'ai fini par en commander trois.

Tu as mis du temps à mettre en place ton plan ?
Oui, ça a duré plusieurs mois pendant lesquels j'ai dû m'entraîner à utiliser les drones. Ce n'est vraiment pas évident à diriger au début.

«…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant