«J'espère que ce texte fera consensus»

le
0
INTERVIEW - Le ministre en charge des Relations avec le Parlement confie que le projet de budget rectificatif intégrant la nouvelle aide à la Grèce, examiné en session extraordinaire à la rentrée, ne devrait pas donner lieu à des polémiques.

Comment organiserez-vous la session extraordinaire, avec les sénatoriales en ligne de mire?

Au départ, nous n'avions prévu qu'une session extraordinaire pour les députés, à partir du 27 septembre. Mais Nicolas Sarkozy a décidé de réunir une première session des deux assemblées le 6 septembre. Le président a voulu aller le plus vite possible pour aider la Grèce et soutenir l'euro. La session devrait se terminer le 8 septembre. L'Assemblée se réunira le 6 et le Sénat, le 7. Ce texte est très court, ce qui devrait aller vite.

Vous attendez-vous à un débat tendu?

J'espère que ce texte fera consensus. Il s'agit d'un texte d'intérêt général qui entérine des décisions européennes. Il ne devrait pas donner lieu à des polémiques politiciennes ou à des surenchères liées à l'élection présidentielle et aux primaires socialistes. Lors du vote du premier plan d'aide à la Grèce, l'opposition avait décidé de s'abstenir. Je pense que cette fois-ci encore, l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant