J'envisage de souscrire à un crédit relais, comment ça marche ?

le
0

Le crédit relais vous permet de vous positionner pour l'achat d'un nouveau bien immobilier sans attendre d’avoir vendu le vôtre. Cela permet de faire le lien entre la vente de votre logement et celui à acquérir. C’est une forme d’avance puisque votre emprunt pourra être remboursé une fois la vente effectuée.

Le montant emprunté est généralement fixé entre 50 et 70% de la valeur du logement que vous souhaitez vendre. Toutefois, ce taux est variable selon les banques et selon les périodes. Lorsque le marché est actif (la vente peut aboutir rapidement) ce taux est plus élevé que lorsque le marché est calme. Pour estimer la valeur du logement la banque peut s’appuyer sur l’estimation d’une agence, d’un notaire, d’un expert immobilier…

Quelles sont les modalités de remboursement de ce crédit?

La durée de l’emprunt peut varier de 1 à 2 ans. Vous devez vendre votre bien immobilier dans ce délai pour rembourser le crédit relais. En effet, le capital emprunté sous cette forme doit être remboursé en totalité une fois la vente signée et à réception des fonds par le notaire. Toutefois, au terme de ce délai, la banque peut exiger le remboursement du prêt même si votre bien n'est pas vendu. Les intérêts du crédit-relais peuvent être payés régulièrement (par exemple mensuellement), ou en différé (à la revente). Cette dernière solution est souvent plus onéreuse car les intérêts sont capitalisés et viennent grossir mois après mois la somme à restituer.

Quels sont les risques du crédit-relais?

Le risque des prêts relais est de ne pas vendre dans le délai imparti. De fait, plus la vente est tardive plus le coût du crédit peut s’avérer important. C'est pourquoi, vous devrez parfois faire face à la pression de la banque pour baisser le prix de votre bien immobilier et trouver plus rapidement un acheteur. En l'absence de compromis de vente, trois mois avant l'échéance du crédit, des solutions peuvent être étudiées avec votre banque: moratoire, prolongement de la durée... En dernier recours, celle-ci peut saisir le logement et le céder au prix qu'elle fixe elle-même pour récupérer le capital prêté.

Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, vous devez faire en sorte de vendre dans les meilleurs délais. Pour cela, il est primordial d’estimer au mieux le prix de vente: celui-ci doit corresponde à la nature du bien, à son emplacement, à la demande des acheteurs… Pour le définir correctement, faites estimer votre bien par différents professionnels et étudiez vous-même le marché local. Par ailleurs, suivez attentivement la mise en vente et soyez réactif. Les premiers jours permettent souvent de se rendre compte de l’adéquation de son prix avec les indicateurs de marché. Si le nombre de visiteurs est faible ou les réactions négatives, agissez sans perdre de temps. En adaptant le prix, en réalisant quelques travaux, en utilisant d’autres supports pour passer l’annonce… Mesurez de manière pragmatique les avantages financiers à réduire la période de crédit-relais.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant