"J'aime particulièrement les noix de Saint-Jacques"

le
0
"J'aime particulièrement les noix de Saint-Jacques"
"J'aime particulièrement les noix de Saint-Jacques"

Plus de trois ans après son départ d'Évian, Thomas Kahlenberg fait de nouveau les beaux jours de Brøndby, son club formateur. Dans un français parfait, le milieu de terrain danois s'est dévoilé tout en racontant son passage à Auxerre, Évian et Wolfsburg. Efficace et direct. Comme sur le terrain.

Thomas, que deviens-tu depuis ton départ d'Évian Thonon Gaillard en 2012 ? Après Évian, je suis retourné un an à Wolfsburg. J'ai gagné ma place à mon retour, puis j'ai moins joué les six derniers mois. Je me suis retrouvé en fin de contrat et j'ai décidé de rentrer dans mon pays. Brøndby avait le projet de bâtir une nouvelle équipe et me voulait vraiment. Ça fait deux ans et demi que je joue pour ce club. Je me sens bien, je suis à la maison. Brøndby est un grand club ici. Nous sommes en train de revenir vers le haut du tableau. L'an passé, nous avons terminé troisièmes, et nous devons faire au moins aussi bien cette saison.

Quelle est la différence de niveau entre la Superliga danoise et la Ligue 1 ? C'est clair que le championnat français est d'un niveau supérieur : plus physique, plus rapide. Mais nous avons aussi de bons joueurs techniques au Danemark. Après, c'est comme si tu comparais la Ligue 1 et la Premier League. Plus il y a d'argent, plus il y a de bons joueurs. En tout cas, j'ai passé de très belles années en France.

En France, on connaît beaucoup le footballeur, mais moins l'homme. Qu'aimes-tu faire en dehors du football ? J'aime la gastronomie et le vin. J'ai une belle cave à la maison. J'ai beaucoup de vins de Bourgogne, des côte-de-beaune et pas mal de bordeaux. Du champagne aussi. J'ai d'autres vins du monde entier, mais je préfère les vins français.Pour ça, la France est un bon pays. J'aime particulièrement les noix de Saint-Jacques, la sole ou le filet de bœuf. En France, j'ai pu connaître le chablis. La commune était à une quinzaine de kilomètres d'Auxerre. J'en achetais pas mal à l'époque. Les Danois aiment beaucoup le vin français. J'ai une belle cave à la maison. J'ai beaucoup de vins de Bourgogne, des côte-de-beaune et pas mal de bordeaux. Du champagne aussi. J'ai d'autres vins du monde entier, mais je préfère les vins français. Je continue d'en acheter sur Internet. Le vin danois n'est pas connu. Parfois, nous nous entraînons à Avedøre près de Brøndby et il y a des vignes. Du vin rouge y est produit. Le résultat est impressionnant, mais cela n'a rien à voir avec le vin français. Sinon en dehors du foot, ma vie, c'est ma famille et mes trois enfants.

[DIV…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant