"J'ai vraiment eu des propositions pour être chauffeur poids lourd"

le
0
"J'ai vraiment eu des propositions pour être chauffeur poids lourd"
"J'ai vraiment eu des propositions pour être chauffeur poids lourd"

Auteur d'une saison complète avec le Gazélec Ajaccio, Rodéric Filippi aura tout donné, à l'image de ses partenaires, sans arriver à exaucer le vœu de début de saison : maintenir le Gaz' dans l'élite. La relégation à peine digérée, il revient sur cette première saison en Ligue 1. Un entretien entre carton rouge, Zlatan, CSC, médiatisation, et même équipe de France.

Comment tu te sens une semaine après cette relégation ?
Là, ça va mieux, j'ai un peu digéré le truc, mais c'est vrai que c'est quelque chose qui m'a beaucoup touché, surtout de par mon histoire avec ce club dans lequel je suis depuis sept ans, c'est toujours un moment difficile à vivre. On est parti de loin et quand tu arrives en Ligue 1 en partant de la CFA, bah tu aimerais bien y rester.

Surtout que vous y avez vraiment cru jusqu'à la fin ?
Ah bah évidemment, tout était possible jusqu'au dernier match, donc bien sûr qu'on y croyait, surtout qu'à la mi-temps de cette dernière journée, le résultat de Toulouse nous était favorable, donc on espérait vraiment, mais bon, tout a basculé en seconde mi-temps, enfin pas pour nous puisqu'on perdait déjà.

« De la Ligue 1, je retiens que ce championnat est un effort de tous les instants, qu'il ne faut jamais se relâcher. »

Ce dernier match à Lorient, justement, tu penses que la pression était trop forte pour vous ?
Honnêtement, je ne sais pas. Peut-être… Après, c'est sûrement un tout avec une saison difficile dans l'ensemble, beaucoup de changements tactiques, on a cherché à trouver des solutions à droite, à gauche… Sûrement qu'on n'en a pas assez fait sur le terrain pour assurer le maintien, il ne faut pas se voiler la face.

Qu'est-ce que tu retiens de cette saison ?
Beaucoup d'expérience ! Quand tu joues ta première saison en Ligue 1 et que tu te confrontes aux attaquants de l'élite, tu apprends forcément pas mal de choses. J'en retiens aussi que ce championnat, c'est un effort de tous les instants, qu'il ne faut jamais se relâcher.

Tu penses que votre maintien se joue lors de ses dix premières journées où vous avez eu du mal à entrer dans ce championnat ?
Pas vraiment. Je suis d'accord qu'on a perdu pas mal de points en début de saison, mais si tu regardes bien, on a largement la place de se maintenir en deuxième partie de saison. Honnêtement, ces dix premiers matchs, je ne les compte même pas, pour moi on doit beaucoup plus s'en vouloir sur des matchs…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant