«J'ai ramené mon fils de Syrie»

le
0

REPORTAGE - Dimitri Bontinck, ancien commando des forces spéciales, est allé chercher son enfant en Syrie au c?ur des milices islamistes les plus radicales et a rencontré leurs leaders. Ce Belge de 40 ans est à ce jour le seul parent à avoir réussi à ramener son enfant au pays.

Dimitri Bontinck est taillé pour se battre. Épaules larges, mâchoires carrées, le pas est martial, l'allure militaire. Il se présente au rendez-vous vêtu d'un long manteau noir aux lignes sévères et de souliers de marque qui brillent malgré l'absence de soleil. Anvers se dilue sous un crachin froid et pénétrant. Ses hôtes à peine salués, il se lance dans un récit à flux tendu, les yeux dans les yeux, d'une voix qui grimpe dans les décibels chaque fois que la colère s'en mêle. Et Dimitri est visiblement un homme en colère! Quand son histoire impose une écoute attentive, il vous prend le bras et vous force à lui faire face. Même si le crachin devient pluie battante. Impossible de placer...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant