J - 9 : une juge maladroite dans sa com à Marseille, un directeur de théâtre qui fayotte à Rennes, c'est le journal des municipales

le
0
La magistrate Laurence Vichnievsky, candidate PS à Marseille, n'est pas très douée dans la communication politique.
La magistrate Laurence Vichnievsky, candidate PS à Marseille, n'est pas très douée dans la communication politique.

La phrase du jour : "Si nous gagnons, Marseille sera ma résidence principale." Ce sont les mots de Laurence Vichnievsky, qui sera la première adjointe du candidat socialiste à Marseille Patrick Mennucci si ce dernier remporte la mairie. Pas terrible comme déclaration pour manifester son ancrage local. Et toujours en mode autoflagellation, le compte Twitter de l'équipe de campagne de la tête de liste PS a même diffusé fièrement cette promesse scandée par la magistrate lors d'une réunion jeudi après-midi. Le fait du jour : un directeur de théâtre fait du zèle pour le PS à Rennes François Le Pillouër, directeur du Théâtre national de Bretagne (TNB), s'est fendu d'une tribune il y a deux jours qui fait l'éloge de la politique culturelle de la municipalité PS sortante et qui critique indirectement le programme des autres candidats, ce qui a provoqué naturellement le courroux à la fois du candidat de la droite et du centre Bruno Chavanat mais aussi de la gauche vu que la liste EELV-Front de gauche s'est sentie la première visée par le fayotage de François Le Pillouër. La ville du jour : Montpellier au bord de la quadrangulaire Quatre candidats sont quasi certains d'accéder au second tour dans la capitale héraultaise. Deux candidats de gauche, Jean-Pierre Moure, qui est le candidat officiel du PS, et le dissident Philippe Saurel, qui a rejeté toute alliance. Jacques Domergue (UMP) et France Jamet (FN) représenteront la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant