J - 7 pour le Brexit : SOS Premiers ministres

le
0
John Major, Tony Blair et Gordon Brown appellent à voter pour le maintien du Royaume-Uni dans l?Union européenne.    
John Major, Tony Blair et Gordon Brown appellent à voter pour le maintien du Royaume-Uni dans l?Union européenne.    

Signe de la fébrilité qui a fini par gagner le camp du « in » après une série de sondages alarmants, David Cameron s'est résolu à battre le rappel de ses prédécesseurs à Downing Street. Et tous trois ont répondu présent, conservateur comme travaillistes ; qui pour mettre en garde contre les conséquences apocalyptiques d'un Brexit, qui pour ranimer la flamme de l'idéal européen. Mais leur parole n'a pas la même portée, et son impact sur le public est apparemment sans rapport avec le souvenir qu'ils ont laissé en tant que chef du gouvernement.

Ainsi, Tony Blair, le rénovateur du Labour, l'homme de la « troisième voie » qui est resté dix ans aux affaires, est devenu presque inaudible. En cause : son soutien indéfectible à George Bush dans l'aventure irakienne et une reconversion peu en rapport avec l'idéalisme affiché initialement. Depuis près d'une décennie, celui que ses concitoyens surnommaient Bambi à ses débuts rentabilise son carnet d'adresses sans être très regardant sur les régimes qui le rémunèrent grassement.

John Major en est l'antithèse absolue. Coincé entre deux personnalités dont les noms restent associés à des doctrines (le thatchérisme d'une part, le blairisme de l'autre), il a laissé le souvenir d'un pape de transition. Mais ce conservateur modéré garde dans son camp un certain prestige. Et quand, profitant d'un débat télévisé, il oublie son flegme légendaire pour dénoncer,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant