Ivanichvili, l'homme qui va diriger la Géorgie

le
0
L'oligarque va quitter son poste de premier ministre pour mieux tirer les ficelles au-dessus du candidat élu président dimanche.

Envoyée spéciale à Tbilissi (avec Régis Genté)

Bidzina Ivanichvili, l'homme fort de la Géorgie, est un homme comblé. Son candidat, Giorgi Margvelachvili, a remporté haut la main la présidentielle de dimanche. Contre toute attente, il compte pourtant démissionner après l'investiture du nouveau président. «La politique, assure-t-il, ce n'est pas mon métier.» En Géorgie, personne n'est dupe. Son successeur, qu'il a lui-même désigné, sera «son assistant», prédit méchamment un expert. Bidzina dit qu'il va se consacrer à la société civile. Il projette de créer une ONG pour enseigner la démocratie aux Géorgiens. Mais bien entendu, «si le gouvernement me demande des conseils, je serai à sa disposition», précise-t-il.

Bidzina Ivanichvili est une énigme. Il gère, dit-on, son pays comme un holding. C'est que le premier min...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant