Ivanichvili inflige une claque à Saakachvili

le
0
Vainqueur des législatives, le milliardaire qui veut apaiser les relations avec la Russie devra cohabiter avec le président.

La défaite du président pro-occidental Mikhaïl Saakachvili signe-t-elle la fin de la «révolution des roses», qui avait renversé en 2004 l'ancien leader corrompu et influencé par le Kremlin Edouard Chevardnadze? Signe-t-elle également la fin des révolutions de couleur qui avaient permis à plusieurs pays de l'ancienne URSS de sortir du giron de Moscou?

Si le test de la démocratie a été réussi et salué par les observateurs européens, la victoire aux élections législatives du milliardaire Bidzina Ivanichvili devrait rapidement entraîner une pause, voire un coup d'arrêt dans les réformes menées tambour battant depuis huit ans pour créer dans cette ancienne république soviétique un État moderne, une démocratie à l'occidentale. Mikhaïl Saakachvili, qui avait fait de la Géorgie le laboratoire caucasien d'une économie de marché libérale, quitte à brusquer ses concitoyens, espère encore que les réformes seront «impossibles à éradiquer». Mais à entendre B

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant