iTELE vise une reprise du direct pour la primaire de la droite

le
0
Après 31 jours de grève, les programmes n'étaient toujours pas rétablis vendredi ( AFP/Archives / LIONEL BONAVENTURE )
Après 31 jours de grève, les programmes n'étaient toujours pas rétablis vendredi ( AFP/Archives / LIONEL BONAVENTURE )

Des journalistes d'iTELE ont indiqué vendredi sur Twitter que le direct serait rétabli dimanche à 20H00 pour le premier tour de la primaire de la droite, une information que la direction n'était pas en mesure de confirmer.

La fin de la grève qui a secoué la chaîne d'information pendant 31 jours a été décidée mercredi, mais les programmes n'étaient toujours pas rétablis vendredi.

"Retour dimanche 20H pour une grande soirée électorale. Merci pour votre soutien. iTELE doit survivre et revivre", a écrit le journaliste Olivier Galzi sur son compte Twitter.

"Nous serons en direct sur iTELE dimanche pour vous faire vivre la #PrimaireDroite et commenter les résultats depuis #Bordeaux ! #Cestlareprise", a indiqué de son côté Brice Bachon, un autre journaliste de la chaîne.

L'antenne n'était plus en direct depuis le 17 octobre, date à laquelle les salariés s'étaient mis en grève pour protester contre l'arrivée de l'animateur Jean-Marc Morandini.

Depuis, des rediffusions de reportages tournent en boucle. Seule l'émission de Jean-Marc Morandini, "Morandini Live", avait été maintenue durant la première semaine de la grève, avant d'être finalement suspendue par la direction.

Après 31 jours de conflit, un protocole d'accord actant la reprise du travail a été signé jeudi. Il inclut notamment une grille de programmes provisoire et allégée pour la reprise de l'antenne, selon des extraits publiés sur le site de observatoiredesmédias.com.

La reprise d'antenne se fera avec une rédaction fortement amputée, plus de 35 journalistes -soit près d'un tiers de la rédaction- ayant annoncé leur départ et de nombreux autres salariés envisageant de démissionner.

Plusieurs collectifs et associations, dont le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT), ont appelé à un rassemblement citoyen samedi après-midi pour protester contre "les méthodes brutales du groupe Bolloré" (Vincent Bolloré est le patron de Vivendi, maison mère du groupe Canal+ et d'iTELE).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant