iTélé arrête sa collaboration avec Robert Ménard, qui s'estime "débarqué"

le
0
iTélé arrête sa collaboration avec Robert Ménard, qui s'estime "débarqué"
iTélé arrête sa collaboration avec Robert Ménard, qui s'estime "débarqué"

(AFP) - iTélé cesse sa collaboration avec le journaliste Robert Ménard, dont l'émission quotidienne d'interviews Ménard sans interdit ne sera pas reconduite à la rentrée, ce qu'il qualifie de "débarquement".

"La direction dit que ça s'est fait en concertation, mais c'est une drôle de conception de la concertation. En échange, ils m'ont proposé de devenir un de leurs éditorialistes, c'est-à-dire intervenir deux minutes, une fois par semaine, bénévolement", a déclaré le journaliste à l'AFP.

Depuis mars 2010, Robert Ménard recevait quotidiennement un invité qu'il interviewait sur l'actualité du moment, n'hésitant pas à faire part ouvertement de ses opinions personnelles, à la manière d'un éditorialiste.

C'est ce qui a motivé la décision de Céline Pigalle, nouvelle directrice de la rédaction de la chaîne d'information en continu.

"L'information et l'opinion, ce sont deux métiers et deux espaces. Or précisément, le rendez-vous de Robert Ménard constituait le moment où on ne savait pas où l'on était. On ne savait plus si c'était un journaliste ou s'il exprimait une opinion", a-t-elle estimé.

Elle a précisé que la décision avait été prise en concertation avec Cécilia Ragueneau, la directrice générale de la chaîne.

"L'ère du temps est au conformisme, pas à l'impertinence. Ils veulent des débats, mais sans les risques du débat, de l'impertinence mais sans les risques de l'impertinence, de la liberté mais sans les risques de la liberté", a répondu Robert Ménard.

Il a par ailleurs dénoncé la manière dont il a selon lui été "débarqué", une semaine avant la fin de la grille. Céline Pigalle reconnaît que cette décision est intervenue tard dans la saison mais l'explique par le fait qu'elle ait été nommée à ce poste il y a un peu plus d'un mois.

"C'est pour ça aussi que je suis en colère. Ca me met en difficulté pour l'avenir, car la rentrée des médias se fait fin août", a ajouté le cofondateur et secrétaire général de Reporters sans frontières jusqu'en 2008.

La direction d'iTélé se défend de toute censure, précisant que d'autres éditorialistes comme Eric Zemmour, Nicolas Domenach de l'hebdomadaire Marianne ou Alexis Brézet, le nouveau directeur des rédactions du Figaro, resteront à l'antenne la saison prochaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant